You are currently browsing the tag archive for the ‘conscience sociale’ tag.

C’est bien chouette de faire couler un peu d’encre et on a beau dire les filles et moi; on ignorait vraiment à quel point ce blogue aurait de l’impact sur nos vies et sur la vie des autres…

Franchement non seulement on a du plaisir à régler nos comptes avec notre hôte mal aimé, on est d’autant plus émues des témoignages qu’on reçoit de votre part.  Ça nous fait vraiment tout drôle de savoir qu’on laisse peut-être une petite marque positive en quelque part, dans la vie de quelqu’un…. Et encore plus à titre tout-à-fait anonyme!

Merci de nous en faire part. Ça donne du gaz à nos claviers!

Oui, MPB fait couler de l’encre… et pour preuve, cette semaine chez Branchez-vous!, Josianne Massé a parlé de nous – Merci Josianne!

Figurez-vous donc qu’entre les Martin Petit, Alain Zouvi et Mitsou de ce monde, le nom de MPB en grosses lettres presque dorées – Bon, bon, ok! C’est probablement juste nous autres qui les a vues de même! – a été associé à celui de l’admirable Michelle Blanc

Oui, oui… La question qui tue a été bien lancée:  «Est-ce qu’un tweet sur la vaginite de Michelle Blanc peut avoir autant d’impact que Mon petit bobo, un blogue sur l’herpès???»

Faudrait bien que quelqu’un tweet là-dessus parce que nous, on a pas de réponse mais en gros, on est pas mal certaines que Michelle est un tantinet plus populaire que nous trois réunies – même avec tous nos amis et enfants – et qu’on entendra certainement beaucoup plus longtemps les échos de sa vaginite que ceux du drame vécu par certaines personnes à cause d’un virus quasi anodin et très répandu dont on n’ose même pas parler…

Ah oui, on en a du chemin à faire!

Loin le jour où on pourra dire que je nous voyais déjà – full glamour – parler de Mon petit bobo et du feu sauvage de l’amour à Tout l’monde en parle avec toutes les trois un gros sac de papier brun sur la tête!!!

😉

Voici une pub réalisée par TBWA Paris pour le compte de AIDES  (association française de lutte contre le sida).

La pub n’a pas été approuvé par le client et n’a donc pas été diffusée par les grands médias mais les filles de MPB vous l’approuvent avec plaisir!

Bon visionnement et merci à Tourmaline de nous l’avoir fait parvenir.

Alors, si vous aviez été le client vous l’auriez approuvé cette pub?

Bien voilà!  C’est réglé…

Plus de problème pour l’amour oral, voici un tout nouveau bidule-truc pour vous garantir un cuni/pipe-safe-sex-plus-safe-que-ça-tu-meurs mais je vous averti, ça risque de vous refroidir les esprits et ce même en pleine canicule!!!

Bon, perso je garde mordicus l’unique option qu’un gars doit assumer un certain risque s’il veut me baiser plutôt que de sortir ce monstre de mon sac à main.

Mais si jamais ça vous intéresse, voici le lien pour vous procurer le merveilleux Smodnoc !

Même le nom est inspirant…. Oufff!!!

Vingt ans de cohabitation avec un coloc c’est tout un bail, ça forme un caractère et ça vous remplit la valise d’expériences!

Dans l’art de l’annoncer, je suis une pro! Pas question de pâtir le fond de la culotte humide pendant d’interminables rencontres à se demander comment le dire: faut passer à l’attaque le plus rapidement possible!

Messieurs cessez de lire, ce qui suit s’adresse à mesdames : je n’en peux plus de lire vos angoisses et j’ai décidé de devenir votre coatch personnelle!!!

Oui, oui… Je vous offre de bon coeur quelques techniques pour vous assurer une bonne baise (ou du moins un peu de tendresse) à l’heure de vérité!

Bon premièrement il faut pratiquer… Plus on pratique meilleure on devient, ça c’est la base de la technique!!!

Les p’tits, les gros, les laids, les boutonneux, les vieux, les jeunes, les athlétiques, les adonis, les tops modèles! Faut pratiquer avec toute la gamme…..

FAUT JOUER POUR DEVENIR VIRTUOSE !

Apprenez à lire sur le visage de l’autre tous les petits signes qui sont le miroir de sa pensé.  Anticipez ses réactions! Jouez, amusez-vous!!!! Scrutez tous les plis, le coins des lèvres, les yeux, les sourcils, l’angle de la tête, l’étirement du cou… Tout!

Chaque annonce est un jeu….. Que dis-je?…… Un entraînement!!!!….. Oui…… Parce qu’un jour, celui qui sera devant nous sera le bon et LUI….. Faudrait surtout pas le louper!!!!

Et pour jouer ça prend un trophée.  Votre trophée : un large sourire de victoire!

Et pour l’atteindre, bien sûr, il faut utiliser quelques manigances féminines… Peu importe la méthode que vous choisissez dans notre fantastique Herpize Bible suivez ces instructions gagnantes :

À l’heure de la vérité, soyez posée, concise et surtout ne jouez pas de mélodrame.

Faites les yeux doux en marquant plusieurs points s’ils sont parfaitement trempés, tout juste au bord du ruissellement mais attention : s’ils débordent vous minimiserez drastiquement vos chances. Il ne faut surtout pas présenter l’herpès comme une calamité!

Quand vous avez terminé de parler du coloc (s’il vous plait ne vous étendez-vous pas trop sur le sujet, on a autre chose à faire), taisez-vous, prenez une grande respiration, humidifiez les lèvres du bout de la langue, rentrez le ventre et pointez légèrement les seins.

Laissez le silence envahir la pièce. Regardez votre partenaire avec des yeux inquisiteurs, légèrement piteux et attendez…. Ou plutôt observez!

Observez le non verbal…

Lorsque les yeux de monsieur s’écarquillent d’un regard tendre, que ses plis se dérident et qu’un étrange rictus s’affiche sur son visage vous êtes tout près du but  : l’instinct du mâle protecteur est sur le point de faire un bond vertigineux…..

Approchez vous doucement en faisant juste un peu pitié, il vous prendra dans ses bras…

Blottissez votre tête dans son cou, il vous caressera le dos en guise de réconfort…

Et là, saisissez le bon moment……… LE Momentum…!!!

Relevez la doucement tête, frottez votre joue contre la sienne et présentez lui vos lèvres…

C’est là…. Juste làààààà….!!  L’instant précis où l’instinct de sauveur suivi de l’enflure du pantalon prendront le dessus sur toute matière grise.

Soyez vigilante et donnez l’impression de relâcher tout contrôle, laissez l’homme faire le reste en prenant soin de ne plus jamais prononcer le mot herpèèèèèèèze et, parole de votre coatch personnelle, vous passerez une soirée des plus agréable!!!

Ça marche presqu’à tout coup mais faites gaffe car quand monsieur reprendra ses esprits, il est fort possible que l’instinct protecteur soit vite remplacé par un manque de couille qui vous laissera pantoise…

Et là, pour contrer le manque de couille, vingt ans de pratique ne suffisent plus!

Mon nouvel état de célibat me fait vivre quelques aventures…

On dirait que je pourrais y prendre goût.

Sauf que d’aventure en aventure je me questionne.

Je trouve ça difficile.

Même si l’honnêteté est mienne, Damocles me guette!

Et si ce jeune homme qui m’a désiré avait été foudroyé de son épée tranchante ?

Si, emporté par l’ivresse, il avait mal compris lorsque je lui ai susurré à l’oreille le secret qui est mien…

S’il avait tiré le mauvais numéro de la chance minime ?

Ou pire encore, si je ne lui avais rien dit, emportée par ses caresses et la peur d’être encore rejetée…

Et que par une infinitésimale brèche sur sa peau douce, j’avais entaché sa vie comme la mienne fût souillée.

Et d’aventure en aventure je me demande…

Quand faut-il le dire?

À la première rencontre? À la seconde? Au premier baiser… Il faut attendre que l’autre soit vraiment attaché… Durant des semaines, des mois…….. Quand ????

Quand ??????

Faut-il vraiment le dire pour une histoire sans lendemain ?

Peut-on le dire après ?

Faut-il mettre au rencart les désirs de la chair et attendre l’Amour : le vrai, le beau, le grand ?

Et s’il n’existait pas ?

Mais d’aventure en aventure
De train en train, de port en port
Je n’ai pu fermer ma blessure

La chair est tendre et l’amour me manque…

Des fois, je me sens comme une vraie sainte qui se baigne dans l’eau bénite mettant toujours à nu son p’tit coloc avant de se déshabiller elle-même! Oui, oui…. Vraiment! J’ai toujours dit aux intéressés qu’un câlisse de squatteur est bien encré au fond de ma petite culotte!

Mais parfois, le petit diable en moi a juste envie de dire FUCK IT! Fais toi baiser pis ferme ta grande gueule!

Il va sans dire que, sans y consentir, l’idée me turlupine royalement! Je suis en manque flagrant!

Ce qui fait que l’autre jour, j’ai voulu savoir si vous êtiez tous aussi honnêtes que bibi…

Ouais…

Alors j’ai fait un petit sondage auquel vous avez bien voulu répondre. Je vous en remercie et je suis fin prête à vous dévoiler les résultats!

Bien que rien ne soit vraiment scientifique autant dans le processus que dans l’échantillonnage, j’ai réalisé qu’il n’y a pas de quoi se péter les bretelles avec l’honnêteté de notre classe sociale.

La question était simple : Et vous, si vous aviez l’herpès, seriez-vous aussi honnête?

J’avais divisé chacune des situations selon deux possibilités :

1) Vous avez l’herpès génital avec symptômes, vous avez donc des crises évidentes de temps à autre.

2) Vous êtes porteur sans symptôme (chanceux), donc asymptomatique.

Voici les résultats :

Dans le cas «Le diriez-vous lors d’une baise One night?»

50% de ceux qui font crises le diraient alors que seulement 17% des asymptomatiques s’en donneraient la peine!

Là, les résultats ne m’étonnent pas trop sauf qu’en ce qui me concerne, j’ai toujours cru bon de le dire au cas où la relation irait plus loin. Mais ça, c’est mon petit côté sainteté-martyr-bienheureuse… Passons!

Dans le cas «Le diriez-vous à une personne avec qui vous croyez pouvoir établir une relation stable

92% de ceux qui font crises le diraient contre 46% chez les asymptomatiques!

Du côté des gens qui font des crises il me semble qu’une note parfaite serait préférable mais là où ça me dépasse royalement c’est que la moitié des asymptomatiques ne le diraient même pas…. Oufff!

Comment ne peut-on ne pas le dire en connaissant les conséquences de la chose?

Et qu’en est-il des gens qui font des feux sauvages ?

Et bien selon mes résultats… Une personne sur trois aborderait le sujet avec un partenaire potentiel.

Wow! J’avoue que la réponse m’a agréablement surpris parce que je m’attendais à moins quoi qu’après mûre réflexion  je me suis dit que le mot aborder ne veut peut-être pas dire grand chose si on ne fait que dire sans aucun détail: «Ah, en passant, j’ai déjà eu un feu sauvage!».

Bref, de mon questionnaire non scientifique, une conclusion bien sage s’impose:

Protégez-vous et ne croyez pas tout ce qu’on vous dit parce que les gens de ma catégorie ne sont pas tous des saints!

On a eu beaucoup de témoignages et on se rend compte que Mon petit bobo semble faire du bien… Alors, on a eu un p’tit coup de génie ou de folie, appelez ça comme vous voudrez!

On a donc décidé de casser saigner nos trois petits cochons afin de se payer de belles cartes d’affaires…

Malheureusement Naf-Naf, qui était très réfractaire à l’idée, a souffert un peu plus que les autres. Que voulez-vous, avec sa grosse tête de cochon il ne voulait pas comprendre qu’on le sacrifiait pour une bonne cause!….

Ce fut long mais à trois filles bien déterminées……… On a eu le dessus! On a fini par l’avoir et à compter assez d’argent pour se payer nos cartes d’affaires. On vient de les recevoir, elles sont fraîchement imprimées et elles sont belles en s’il-vous-plait!

Carte-affaires

Et on a plusieurs idées pour s’en servir!

On a l’intention de se promener incognito et les laisser trainer, bien en vue, un partout! Surveillez vos caisses populaires et les bilboards près de chez vous… On se promet aussi une visite en règle des toilettes les plus inn de la Métropole ainsi qu’une grande tournée dans les bars de la ville. Abuser des bonnes choses de la vie sans se sentir coupable, sera désormais par pure grandeur d’âme et générosité!

On pense même faire un petit concours!

Alors soyez aux aguets, on cogite notre affaire et on vous revient avec les détails… Vous nous connaissez, les filles du MPB, on est de parole!

Pendant que j’y suis, j’ai envie de vous faire une autre montée de lait…

Voilà, c‘est en lisant l’autre jour le billet d’Amétys que la moutarde m’est montée au nez!

À l’heure ou notre système de santé ne répond plus à la demande et qu’on nous parle de tickets modérateurs, on nous fait suer avec des prescriptions qui ne sont renouvelables que pour une année… Voyons donc!

Prenons mon exemple! À chaque fois que le coloc me pique une crise, faut que je lui balance une couple de Valtrex (petites pilules bleues) en pleine gueule afin de le calmer subito presto! Je sais ce que j’ai à faire pour le remettre à sa place, ça fait vingt ans que je vis avec et je l’ai pour le restant de mes jours…DA! J’ai tu vraiment besoin d’aller voir un médecin tous les ans pour lui dire que j’ai l’herpès et lui demander exactement ce que je veux comme prescription?

N-O-N -!

J’ai besoin de mes petites pilules bleues et, parce que pas mal de mes amis en consomment, chaque fois que je vais chez le doc je lui demande le gros traitement suppressif d’une pilule par jour pendant un an ce qui m’en donne exactement 365 + une en bonus pour les années bissextiles alors, qu’entre vous et moi qui n’aime pas consommer quand ce n’est pas nécessaire, j’en ai peut-être besoin d’une soixantaine par année au max!  Ça fait que je bourre ma pharmacie d’une réserve à tout casser afin de pouvoir fournir mes tisamis qui n’ont pas de prescription comme Amétys…

Ouais, je l’sais que j’ai l’herpès! J’ai tu besoin d’aller encombrer la clinique pour avoir mes tites pilules bleues?

Je peux comprendre que pour certaines pathologies faut voir le doc régulièrement mais, franchement, me semble qu’il devrait y avoir une liste de médicaments qui se renouvellent automatiquement ou tous les 5 ans genre… Non?

Votre pusher anonyme… Heuuuu, j’vous fais un deal?

Dans le fond, ce qui est bien con chez monsieur le coloc c’est que ce n’est pas si grave que ça, on semble pas mal tous s’entendre là-dessus! D’ailleurs, les médecins ont tendance à banaliser l’herpès au point de ne même pas faire les tests de dépistage parce que presque tout le monde en est porteur et que ça affolerait – sois disant – la population. Mais la vraie grosse difficulté, ce qui est con finalement, c’est qu’ils en oublient que le pire problème lié à l’herpès est certainement le mal psychologique qu’il cause…

La personne atteinte n’a que la perception du reflet que la société lui transmet… Elle est prise avec une its pour le restant de ses jours et devient, à ses yeux, affreuse, sale, contagieuse, pas aimable et j’en passe…

Tout ça commence à m’enrager profondément! On laisse des gens dans le désespoir alors que presque toute la population est porteuse. Nous serions probablement étonnés – voir choqués – de connaitre le nombre de personnes qui souffrent et qui s’isolent à cause de ce simple virus de peau?

Je peux comprendre le silence d’il y a 20 ans – quand je l’ai eu – Mais aujourd’hui pourquoi? Pourquoi faire subir une détresse psychologique à ceux qui en sont atteints… N’est-ce pas là une connerie aberrante? Avez-vous pensé à ces jeunes qui aborderont peut-être leur sexualité avec une estime de soi réduite à -100?

Ce qui est con aussi c’est tout ce qui est véhiculé à propos de l’herpès… Voyez-vous, dans l’temps, il n’y avait pas d’information et d’image à vous faire vomir, partout sur l’internet. Aujourd’hui, dès qu’on annonce la présence du coloc, l’intéressé n’a qu’à sauter sur son ordi, faire une petite recherche par image, voir les pires cas au monde, manquer de tomber dans les pommes et prendre ses jambes à son cou alors qu’il est peut-être lui même porteur…

Non mais, on peut tu le dire tout haut que près de 80% de la population est porteuse?

On peut tu dire que le feu sauvage que vous avez dans la face c’est le même que celui qu’on a dans le popotin?

On peut tu dire que ce n’est pas si grave que ça et cesser de dramatiser?

Ça va faire!

Si les près du 80% de la planète se levaient et avouaient tout haut qu’ils sont porteurs (tous types confondus), ce serait les 20% qui restent qui se sentiraient bien seul!

Voilà, c’était ma petite montée de lait! 😉

Et pour finir je vous laisse sur la phrase qu’un médecin a dite au prétendant de l’une de nos lectrices que je me permets de citer : «Ben là mon gars si tu l’aimes t’es stupide de passer à côté car anyway l’herpes tu vas l’attraper avec une autre fille!!!!»

herpes-affiche

Chaque année, 12 millions d’américains contractent une its et aucun porte une étiquette de mise en garde!

Voilà une pub percutante! Si on compte qu’il y a un peu plus de 300 millions d’américains aux U.S., ça fait nous fait une méchante gang de petits amis dans le tas… Ça fait réfléchir non?

Mon petit bobo…

Le blogue de trois filles bien sympathiques, Amétys, Bobette et Nitouchka, vivant chacune avec un petit coloc dans la culotte!

Première visite?

Tout d'abord bienvenue chez MPB! Afin de vous aider à nous connaître un peu et à en comprendre d’avantage sur notre situation, nous vous invitons à commencer la lecture de notre blogue par l'onglet «Billets choisis». Bonne visite!

Commentaires récents

Elizabeth dans Et si ça arrivait?
clopinette dans Questions
may dans Et si ça arrivait?
radiotarifa1 dans Questions
Aurélie la Frenchy dans Questions
radiotarifa1 dans Questions
Aurélie la Frenchy dans Questions
radiotarifa1 dans Questions
Puce dans Questions
corail dans Questions

Suivez-nous sur Twitter!

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Blog Stats

  • 344 706 hits