You are currently browsing the category archive for the ‘Divers’ category.

Ça fait belle lurette que j’y pense. Trop longtemps que j’me dis que je devrais donc l’écrire cet article au lieu de me sentir coupable de ne pas l’avoir fait, du moins pas encore et au lieu de m’dire encore une fois que demain j’aurais probablement le temps alors que demain, je serai plongé dans mes milles autres projets.

Parce que des projets, j’en ai toujours. Un et puis un autre…. Ça s’enfile à la vitesse de l’éclair et quand un passe, j’en commence deux autres. Je ne sais pas pourquoi; faut croire que je suis ainsi faite. Sans projet, sans quelque chose pour m’occuper la tête, je me sens mourir un peu alors, comme pour l’oublier, j’entreprends. Je suis comme le hamster qui s’étourdit dans la roue qui ne le mènera nulle part.

Donc, parlant mourir; j’y arrive enfin: je ne voudrais pas que notre site disparaisse tranquillement dans l’oubli. MPB à trop sa raison de vivre et nous, les filles, bien on en a fait le tour et allons toutes dans nos petites vies avec, comme pour chacun, nos hauts et nos bas.

Pour ma part, je suis toujours avec monsieur PresqueParfait… Ça fait déjà six. Aujourd’hui, et depuis quelques années, colocs pour vrai! Mais rassurez-vous, pas de la culotte… Non, non, non; la sienne étant toujours intacte de notre chiant visiteur!

PP a certainement eu de la chance, une ou deux fois… Je me souviens même, un jour, lui avoir fait bouffer des pilules bleues, juste au cas, parce que peu après quelques ébats amoureux, j’ai vu l’infâme se montrer la face.
Mais je ne crois pas trop à la chance. Je demeure à l’écoute de mes symptômes et, bien que mon petit monstre brise encore régulièrement nos fins de semaines torrides prévues PresqueParfait, mon homme un peu moins parfait mais quand même presque et que j’aime tout autant, reste sans cette tare!

L’idée? Ah oui! Bien la voilà.
Elle est basée comme je disais, sur le fait que je ne veux pas que MPB, notre super blogue, ne se meurt et que je crois que pour éviter une inutile agonie, il n’aurait qu’à être nourri un peu.

Ainsi, je vous offre cette plateforme. Écrivez des textes! Exprimez-vous, laissez cours à votre clavier… Je veux toutes vos histoires! Les belles, les tristes, les drôles, celles qui riment et encore plus celles qui donne de l’espoir et qui dédramatisent! Quelles aient trois lignes comme cent, peu importe, nourrissons ce blogue et faisons-le vivre encore longtemps!

N’est-ce pas une bonne idée?
Bien sûr, il y aura quelques critères…

Sans viser le Nobel de la littérature, les textes doivent être bien écrits et dépouillés d’erreurs grammaticales au tant que possible. Personne n’est parfait; on le sait bien!
Il faut rester polis et gentils, anonymes et ne nommer personne… Quoi que de dire qu’un con est un con sans dire son nom, ça nous va très bien.

De toute façon, si quelque chose cloche, on vous le dira bien gentiment!

Alors voilà notre adresse courriel en espérant que vous serez nombreux à nous écrire: monpetitbobo@gmail.com

Au plaisir de vous lire!

Bobette

Je ne sais pas vous mais moi, quand je lis une nouvelle comme celle là, je me dis qu’il y a 100 fois, 1000 fois pire qu’avoir l’herpès.  Il y a la douleur d’avoir causé la mort de son grand frère.  Il y a la douleur d’avoir perdu un enfant et de se sentir impuissant à apaiser celle de celui qui l’a tué.  Je prendrais des récidives hebdomadaire plutôt que de vivre un tel drame.

Les filles de MPB sont de vraies petites bibittes curieuses et ces derniers jours, on a remarqué un fort achalandage sur notre blog (quelque peu inhabituel je dirais même) et en petites Charlottes Holmes que nous sommes, on a tenté de savoir pourquoi! 

En vain.

Habituellement un regain d’affluence est souvent justifié parce qu’on a parlé de nous sur un média  ou sur un autre.  Mais là, on a beau chercher, on n’arrive pas à savoir d’où provient cette manne de nouveaux admirateurs du grand H. 

Alors y aurait-il un vrai Sherlock parmi nos lecteurs (surtout les nouveaux) pour nous dire d’où nous viennent tous ces nouveaux adeptes?

Parle-t-on de nous quelque part sans qu’on en ait eu vent?  Serait-ce que le Bobo s’étend? 😉

Je bizounnais sur notre compte hotmail lorsque j’ai vu qu’un de nos lecteurs nous avait fait une demande d’amitié sur Messenger.

Et là m’est venue l’idée.  Et si on se faisait des petits rendez-vous chat? 

Pas trop tout le temps mais une fois ici et là.  Parce qu’on le sait comment ça fait du bien de pouvoir en parler avec des gens qui vivent la même chose que nous, MPB pourrait servir de bistro virtuel pour échanger autour du sujet et d’autres choses.

C’est une idée juste comme ça.  Je disais ça de même là mais, ça vous plairait?

L’autre jour, Meilleur Ami, celui de l’Amoureux, me lance tout bonnement, entre une Heineken et un Daiquiri aux fraises:

–          Nitouchka je voulais te féliciter!

–          Ah bon!?  (J’ai gagné quoi?)

–          Je voulais te féliciter pour ton site.  Mon Petit Bobo.

–          Hey ben……(Malaise!  On a beau dire, j’ai encore une grosse certaine gêne à parler de ma « condition »!)… merci.

–          C’est vraiment super ce que vous faites.  J’ai vu qu’il y avait beaucoup de monde qui vous écrivaient et que vous semblez aider.

–          (Avec un détachement tout ce qu’il y a de plus simulé.  Dans le genre, moi l’herpès, pfff……!) En effet.  On est bien heureuses.  Tu en as parlé à Philomène? ( Cette Philomène)

 –          Oui je lui en ai parlé et je lui ai refilé le lien.

 –          C’est bien! (Ok on peut tu passer à autre chose?  Un autre daiquiri genre? 

                        *****************************************

En débutant ce blog nous voulions  présenter une facette moins dramatique de l’herpès, plus humaine.  Je crois bien que nous y sommes arrivées. 

Et comme avec tous les succès, on a eu envie de le partager.  Mais du coup, avec tous ces amis, ces proches et ces amoureux qui peuvent mettre un visage aux avatars de ce blog,  une petite gêne s’est installée et avec elle,  une certaine forme de censure. 

Jusqu’où peut-on raconter des anecdotes de notre intimité sans être déplacées, sans froisser, sans impliquer des gens que d’autres pourraient reconnaitre.

                  *********************************************

Plus tard.  Seule avec l’Amoureux.

–         J’étais un peu mal à l’aise tout à l’heure avec l’Ami. 

–         Ah oui pourquoi?

–         Ça me rend mal à l’aise d’une part de parler d’herpès avec lui, et d’autre part, de savoir qu’il peut lire toutes ces histoires sur ma vie privée.  C’était sensé être un truc anonyme et là j’ai l’impression que je vais devoir faire attention à ce que j’écris.

–         Je comprends.  D’ailleurs il s’est reconnu dans l’histoire du wetsuit.

–         NONNNN!

–         Oui. 

–         Merde!!!

–         Mais il a aimé la conclusion, lorsque tu dis que tu ne lui en veux pas et que tu aurais pu faire la même chose.

–         Quand même…. Fiou!  Tu crois que je devrais enlever le paragraphe où je dis que dans le fond, il n’a jamais vraiment été amoureux de Philomène?   Parce que si elle aussi se reconnait il est mal barré.

–         Mouais…………

                  *****************************************

Après que mon petit hamster ait brûlé les bering de sa roue et ait frôlé la crise cardiaque j’ai fini par conclure.  Et puis merde!  C’est mon blog après tout. 

Alors sachez que les noms ont tous été changés mais que toute ressemble avec des personnes connues pourrait ne pas être fortuite. Et j’y peux rien. Gnan!

Lorsqu’on a eu l’idée d’écrire ce blogue il y a deux ans déjà, les filles et moi étions célibataires.

Mais là, voilà qu’on se voit un peu moins…

Qu’on compte sur une main nos escapades arrosées.

Qu’il n’y a plus d’histoire salace à raconter,

Et qu’on ne cherche plus l’âme soeur…

C’est qu’il faut dire que c’est l’été des amours pour MPB…

Toutes trois éprises d’hommes qui ne craignent pas les vénéneuses !

On l’a souvent écrit : l’herpès n’est pas la fin du monde, il n’est qu’un petit virus de peau porté par une majorité de personne !

Et on vous a raconté nos histoires…

Mais vous a t’on raconté celle de cette femme qui vit depuis dix ans avec son homme porteur sans jamais avoir attrapé l’herpès ?

Et celle de cette fille qui s’est pris en main suite à l’annonce, qui a perdu du poids et qui a pris soin d’elle pour enfin rencontrer l’homme de sa vie ?…. Bien cette fille là vous dirait que l’herpès est la meilleure chose qui lui soit arrivée !

Des histoires positives il y en a tout plein alors profitez de l’été et amusez-vous !

L’herpès ça ne détruit pas la vie, ça modifie les habitudes. Point !

Et si vous avez de belles histoires, n’hésitez pas à nous écrire. On aime bien les partager !

L’autre jour par hasard je rencontre un ancien collègue de travail.  Il a un herpès monstre sur le nez.

– Ah…. Allo!  *Gros bobo sur le bord du nez hein?*

– Tu parles d’une surprise ! C’est vraiment trop drôle qu’on se croise ici ! Et surtout ne me fais pas la bise, j’ai un herpès du nez !

– Bien oui, je vois ça ! *Ouaaache !*

– Tu sais, ce n’est pas contagieux, c’est juste bien laid.

– Ah bon ? *Menteur va !*.

– Les gens me regardent et trouve ça un peu dégeu !

*Tu m’en diras tant* Et puis, à part ça, quoi de neuf ?…

On a fait la conversation et, bien évidemment, je me suis gardée d’étaler mes connaissances au sujet de notre petit point commun.  Parfois faut savoir se taire et, à bien y réfléchir, je crois que je préfère loger mon coloc tout au fond de ma petit culotte plutôt qu’exposé aux regards de tous !! 😉

J’ai la chance inouïe de pouvoir travailler de chez moi…

Par contre, je me passerais bien volontiers du fait qu’il semble évident pour plusieurs que je suis méga disponible, que je n’ai pas d’échéancier et qu’au fond, c’est pas vraiment comme si je travaillais !

Hier quand même, et si vous daignez bien me croire, j’avais une journée hyper occupée…

Enfant A (mon Ado) avait une pédago alors qu’enfant B (mon Bébé qui n’est plus un bébé !) avait une journée bien remplie à son école …

6 h 30
Réveil, des enfants A et B.  Préparation lunchs, déjeuners et de tout le reste.
7 h 45

On quitte avec B… Chemin de l’école.
8 h 00

Retour bercail. Pick up A qui décide d’aller à la Clinique 1 pour un renouvellement et, comme je ne suis pas prête à être grand mère, j’abdique à lui fournir mon précieux service de navette.
8 h 05
Arrivée à C1. Dépôt d’A.  C’est plein de monde mais elle reste là pendant que je vais voir à la Clinique 2.
8 h 15
Je téléphone A pour lui dire qu’il y a peu de monde à C2, que je suis en route pour la chercher à C1 mais me fait dire que j’aurais dû prendre un rendez-vous à C2 avant de passer à C1, au cas. C’est vrai!  Où avais-je la tête!
8 h 20
Retour à C2  pour prendre rdv mais me fait dire qu’on doit attendre en personne.
8 h 25
Redépart vers C1
8 h 30
Pick up A
8 h 35
Dépot à C2
8 h 37
Retour vers maison
8 h 40
Appel fru de A qui veut retourner à C1
8 h 45
Demi-tour illégal vers C2
8 h 50
Pick up de A fru.
8 h 55
Dépôt de A à air bête fru à C1.  Petite attente, elle obtient un rdv pour 11 h.  On rentre à la maison, on reviendra plus tard…
9 h 05
Arrivée maison ! Départ de l’espresso.  J’en ai besoin!
9 h 07
Dring, dring… « Vous êtes la maman de Enfant B?… On ne peut pas rejoindre personne d’autre que vous.  B est malade, venez le chercher……»
9 h 08
J’éteins l’expresso, ce sera pour tantôt!… Cimonak….
9 h 11
Départ vers école.
9 h 17
Pick up Enfant B
9 h 30
Arrivée…. Tempra, couverture, câlins, vidéo etc, etc…
9 h 40
Redémarrage de l’espresso!!! Oufff!
9 h 50
Travail… Juste un peu…
10 h 30
Je réveille A qui est retournée se coucher afin qu’on ne manque pas le rdv.
10 h 40
Rhabillage de B, re-en-route vers C1
10 h 55
Dépôt Enfant A
11 h 05
Retour à la maison…. Vidéo, prise de température, câlins, couverture etc, etc…
11 h 15
Dring, dring… « MOM!  C’est fini je suis déjà passée!!!…….»
11 h 16
Re-Cimonak…..
11 h 20
Rérhabillage de B le fiévreux, re-re-re vers C1….  Pickup A à l’air de bœuf.
11 h 40
Retour maison…
11 h 45
Travail….. Juste un peu…
11 h 50
Dring, dring… « Aloooorrrrrs on en est où avec le dossier Y ????………… »
« Heuuu!  C’est queeeee…. Je suis désolée, j’éprouve quelques pépins ce matin… Je sais que c’est très urgent alors j’y retourne dès que je me libère »
11 h 53
Stress…..Travail…..Stress…..
11 h 55
« J’AI FAIMMMMM!!! »
12 h 00
Arrêt et Service de lunch……
12 h 15
Travail …..
12 h 35
Merde !!! Air de boeuf m’avise qu’elle s’est bouquée un cours de Technic à l’autre bout de la ville… *Tant qu’à y être!!!*
12 h 37
……Rérerhabillage de B….
12 h 40
Départ en trombe vers école de conduite.
13 h 00
Dépôt Enfant A
13 h 05
Sur le chemin du retour : Dring, dring…. « Mom! Le cours n’est pas à la bonne heure… »
QUOI ?!?!?
« Bin dekéssé?!? Pogne pas les nerfs là! J’ai regardé full de fois : c’est la madame qui est fourrée !… »
13 h 10
Demi tour….. Là, je commence à avoir la conduite dangereuse en siouplais j’vous l’dis !!!…… Pick up de A à qui c’est pas la faute !
13 h 30
Arrivé maison… Y’a presque plus de gaz dans l’char!!!
13 h 35
Station service
13 h 45
Travail…..  et vérification catimini de l’horaire Technic… ****C’est pas la madame qui est fourée****
14 h 10
Dring, dring… Est-ce que vous pourriez réviser le dossier Client Z ????… C’est urgent ! …………
« Heuuu!  C’est queeeee…. Je ne suis pas en mesure présentement….. J’ai euuuu eeee…. J’ai eu quelques pépins lààà…… Enfin, je dois faire une petite course en vitesse, je reprends le dossier dès mon retour et vous envoie les résultats demain à la première heure !… »
14 h 40
Rérerahabillage de B. On retourne chez Technic, à la bonne heure mais là… C’est pas juste A qui a un air bête… Mom se sent comme dans la peau d’un Boucher enragé !
15 h 00
Dépôt enfant A…
15 h 20
En route vers la maison, petit arrêt pour faire des courses avec B qui suinte de fièvre…
15 h 45
Retour à la maison…. pfiiiou !
16 h 00
Il neige, je reste un peu dehors…. Comme c’est beau!!!… Je respire profondément, attrape un flocon au vol que je dépose sur le bout du nez enrhumé de B…
16 h 10
Dring, dring…. **Fuck, mon cell….. La JOOOOB du dossier Y**…. Mais qu’est-ce que je fais là à rêvasser moi ?!?
« J’espère que vous n’avez pas terminé notre dossier parce qu’il va falloir attendre à demain matin…. des changements sont prévus…. »
– Ah ?!?…. (Oufff).  Justement, j’étais sur le point de terminer…. J’attendrai vos nouvelles directives alors **** 🙂
16 h 15
C’est tellement beau de regarder les flocons tomber. Je souris!
16 h 30
Je rentre mais je ne sais pas trop pourquoi, je n’ai plus vraiment envie de travailler… Je suis épuisée…..
16 h 35
Je m’occupe de B et m’assieds finalement à mon bureau… J’ai beaucoup de retard… Je sais que je vais devoir travailler ce soir…
16 h 45
MAMAAAAANNNN…. J’AI ENCORE FAIMMMMM quand est-ce qu’on mange ?!?
16 h 47
Je réalise que si je ne fais rien mon petit ami herpétique, fou du stress, va se pointer et jeter l’huile sur le feu… Je descends donc à ma pharmacie honteuse et lui coupe l’élan en m’enfilant une bonne dose de bleues

Oui, faut savoir quand prendre sa pilule !

Voilà un article qui m’a laissée pantoise…  Déjà que les professionnels de la santé ont de la misère à s’y retrouver avec les its!  Voyez-donc ce qu’on invente maintenant :

_____

Vous avez une ITS? Il y existe une application pour ça
Par Sophie Giroux, Canoe.ca  original ici

 

Une clinique de recherche du Royaume-Uni a présenté cette semaine une trousse qui fonctionne autant sur les téléphones intelligents que sur un ordinateur personnel et qui permet à son utilisateur de passer un test pour les infections transmises sexuellement (ITS).

Cette trousse serait destinée à rejoindre les jeunes technophiles, considérant que c’est le groupe des adultes en bas de 25 ans qui est le plus à risque à développer de nouvelles infections.

Le docteur Tariq Sadiq, qui est à la tête de ce projet, a affirmé dans une entrevue accordée à The Guardian, qu’il espère que cet outil aidera à réduire le nombre d’infections.

Le test mobile sera facile d’utilisation. Les gens suspectant avoir été infectés pourront appliquer un échantillon d’urine ou de salive sur une puce électronique.

Muni d’un port USB la puce sera branchée soit dans un téléphone intelligent ou soit dans un ordinateur. Le diagnostic sera alors émis dans les minutes qui suivent, en plus de préciser, s’il y a lieu, de quelle infection il s’agit.

La trousse de dépistage permet de diagnostiquer des infections comme la chlamydia et la gonorrhée en plus de suggérer des options de traitement. – Dans l’article original à The Guardian (en anglais) on parle même du dépistage de l’herpès –

Dr Sadiq n’a pas apporté de précisions techniques quant à la puce électronique en question. Cependant il affirme qu’il s’agit d’un produit abordable qui sera potentiellement disponible dans les machines distributrices.

_____

Bien oui, c’est ça!  Léchez donc votre téléphone avant de lécher n’importe quoi!!!

Sachant comment l’info sur l’herpès est contradictoire et les tests sont souvent erronés, j’ai comme un peu l’impression qu’on ouvre peut-être une petite faille vers la transmission.

Mais bon, c’est une opinion que je partage et si j’ai raison bien coup donc, on se rapprochera du 100% de la population!!!



Je vous raconte.  Parce qu’il n’y a qu’à vous que je puisse le faire.  Parce que l’herpès, même asymptomatique, même relativement bien accepté et vécu, est pourtant toujours présent, comme une petite roche dans un soulier qui revient parfois se planter droit sous la plante.

Vous le savez j’ai un amoureux.  Un amoureux à qui j’ai du annoncer que je partageais ma culotte avec un petit copain.  Un amoureux qui a d’emblée accepté la situation et avec qui je vis une belle histoire depuis.

Lorsque je lui avais fait ma douloureuse annonce, mon amoureux m’avait raconté que son meilleur ami avait eu une relation avec une fille qui avait également l’herpès.  Cet ami, aux dires de mon amoureux, n’avait jamais été très à l’aise avec la situation parce qu’au final, il n’était pas vraiment amoureux de la fille.

Bref, avec mon accord, il a discuté de ma situation avec cet ami et bien que l’on n’en ait jamais reparlé, je présume depuis que l’ami en question connaît mon petit secret.

J’imagine aussi qu’il n’a pas réfléchi.  Peut-être même n’a-t-il même pas fait le lien.  Qu’il a oublié. Parce que pour lui je ne suis pas l’herpès.  Je suis l’amoureuse de son meilleur ami.  Mon amoureux lui a relevé la bévue, j’en suis convaincue.

Alors qu’on se baignait dans une rivière gelé, l’ami offre à l’amoureux de lui prêter son wet suit.  Devant l’amoureux hésitant l’ami lui lance :  j’ai pas l’herpès t’es correct!

Ouch!

Et l’amoureux, soucieux sans doute de minimiser l’affront (parce qu’on n’a jamais discuté de cet événement par la suite) de répondre :  moi j’en ai parfois, sur la bouche!

Gentil choux!

Je ne lui en veux pas à l’ami.  J’aurais pu faire une telle connerie.  J’en suis capable.  Mais malgré tout je n’y peux rien, je me suis sentie mal.  Je me suis sentie comme un gros bouton.  Une lépreuse indésirable.  Et j’avais vachement envie qu’on change de sujet et pas du tout envie de me faire la défenderesse des herpétiques de ce monde!

Comme quoi, c’est jamais gagné!

Mon petit bobo…

Le blogue de trois filles bien sympathiques, Amétys, Bobette et Nitouchka, vivant chacune avec un petit coloc dans la culotte!

Première visite?

Tout d'abord bienvenue chez MPB! Afin de vous aider à nous connaître un peu et à en comprendre d’avantage sur notre situation, nous vous invitons à commencer la lecture de notre blogue par l'onglet «Billets choisis». Bonne visite!

Commentaires récents

Fireball sur Questions
Corail sur Questions
Fireball sur Questions
cricri sur Questions
Sylvie sur Questions
cricri sur Questions
Corail sur Questions
Fireball sur Questions
Sylvie sur Questions
Fireball sur Questions

Suivez-nous sur Twitter!

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Blog Stats

  • 307,995 hits