L’autre jour je jasais j’avais un mono dialogue avec mon ado de dix sept ans qui venait de rompre avec son premier petit copain :

Tu sais ma grande pour le prochain copain… Pas de relation sexuelle tant qu’il n’a pas passé de tests INCLUANT le dépistage de l’herpès… OK ?

T’as pas envie d’être comme ta mère hein ?

Bien non heuuuuu, c’est pas ce que je veux dire mais je ne veux juste pas que tu sois prise avec l’herpès toi aussi…

Je sais, je sais, je m’évertue à dire à tout le monde que c’est pas si pire mais, bien que ce soit vrai,  je voudrais quand même t’épargner cet irritant…

Je me sens un peu en contradiction avec moi-même mais, tu es ma fille, une toute jeune femme…

Et puis, qu’est-ce que je pourrais te dire si tu tombais amoureuse  d’un gars qui a des feux sauvages ?

Hein ? Je te dirais quoi au juste ?

Je te dirais certainement que l’herpès buccal est transmissible génital et qu’une grosse partie des gens infectés de se virus ignorent même qu’ils sont porteurs?  Mais est-ce que je te dirais que ce n’est pas une raison de ne pas aimer quelqu’un ?  Est-ce que je te dirais tout ce que j’écris sur mon blogue ?

De toute façon, est-ce que tu pourrais t’empêcher de l’aimer ?  Est-ce que le fait que j’ai l’herpès t’empêcherait d’aimer quelqu’un qui a déjà eu des feux sauvages ???

Et s’il avait l’herpès génital ?  Me semble que je serais mal barrée de te dire de te prendre tes jambes à ton cou !

J’ai comme le sentiment d’être condamnée à te dire que tu devrais lui laisser une chance alors que si j’étais une mère normale je te dirais de fuir ce pestiféré sur le champ!

Pas que je sois anormale et…. Je vis très bien avec mon herpès et je suis très heureuse mais, tu sais ce que je veux dire hein ma chérie ?…

Misère !

Tu sais, je pense que pour être conséquente avec moi-même je n’aurais pas d’autre choix que de te dire les choses apaisantes que j’écris sur MPB mais je crois sincèrement que j’aurais tendance à peser pas mal plus lourd sur la balance des risques psychologiques, du poids moral et des sentiments de rejet, de honte et de vulnérabilité que donne ce petit virus aux gens…

Tu le sais déjà ça hein ?

Et s’ils en parlaient comme il faut à l’école aussi de l’herpès!  *rage*
S’ils le disaient que plus de 75% des gens sont porteurs du virus de l’herpès, que la plupart ne le savent même pas et que l’herpès buccal se transfère génital…. Me semble qu’on n’en ferait pas tout un plat ?

Mais ils n’en parlent pas à l’école hein ?  Hein ?

Non maman **exaspérée** ils n’en parlent pas puis il y a plein de monde avec des feux sauvages…. Mais maman tu sais quoi ?

Quoi ?

On n’est pas rendu là…

………

T’as raison ma grande, j’pense que j’vais aller voir si je n’aurais pas des messages sur Facebook !