J’étais avec mon nouveau copain…

– Tu te souviens de l’autre jour quand nous sommes restés allongés au soleil?

– Oui je me souviens.

– Bien je crois avoir pris un coup de soleil, ça me brûle.

– Ça te brûle sur le pénis?!?

– Oui c’est ça…

-…

Panique générale… Bobette reste calme, reste calme!

– Heuuuu je peux voir?

– Oui tu peux…

J’ai des sueurs froides. Je l’observe dans tous les sens et ce, le plus rapidement possible pour ne pas faire la fille qui panique à l’idée que ce serait peut être une attaque du coloc. Même si je sais que les chances sont quasiment nulles parce qu’on prend nos précautions et que je suis bourrée au Valtrex, c’est la seule idée qui me vient en tête. Shit!

– Non mais quand tu auras fini de me tâter comme ça on pourrait peut-être passer à autre chose!

– Ah oui, oui, excuse moi…. Ça ne paraît pas beaucoup ton coup de soleil, je trouve.

– Non pas tellement.

Et, malgré que je n’étais pas vraiment dans l’ambiance parce que tout ce à quoi j’étais capable de penser c’est que, peut-être bien que quand même que, je lui aurais peut-être refilé, on a fait l’amour….

Le lendemain matin, inutile de vous dire que je me suis précipitée sur le téléphone pour discuter de la situation avec mes copines du bobo.

On était toutes d’accord, il y avait de quoi paniquer et on était toutes d’accord que, même si c’était quasi impossible que je lui ai transmis, mon amoureux était bien au courant de la situation et qu’il assumerait probablement son choix mais je dois vous avouer que ça aurait été une réelle catastrophe pour moi de l’avoir mis en confiance et de lui avoir refilé…

Bref, on a décidé qu’il valait mieux que je ne lui en reparle pas et que j’attende la suite…

Et elle est venue quelques jours plus tard lorsqu’avec un petit air invitant, il m’a joyeusement annoncé que son coup de soleil était parti.  Je ne pense pas qu’il ait ressenti ma peur mais que j’ai eu chaud…

Maudit herpès!!!!