Il y a un bail que je n’avais pas écrit.  Faut croire que l’herpès ne m’inspirait aucun mot de génie ni commentaire intelligent.  Il faut dire que ma vie sentimentale est à son plus haut niveau de calme jamais enregistré à ce jour.  Pour peu et je me mets à bloguer sur les vertus de l’abstinence.  Parce qu’il ne faut pas se le cacher, en tout cas en ce qui me concerne, ce n’est pour ainsi dire, qu’au niveau sentimental que l’herpès affecte.  Alors quand l’amoureux dort, l’herpès aussi!

MAIS LÀ!!  Oui vous avez bien lu:  MAIS LÀ!!!  Ça pourrait changer.  Le vieux moteur amoché qui soignait sa mécanique au creux de mon plexus s’est soudainement mis à cracher et à tousser.  Serait-ce qu’il voudrait enfin redémarrer?  Malgré une mécanique douteuse et vachement amochée, se risquerait-il pour une autre balade?

Rien n’est plus incertain mais si ça se trouve les prochaines semaines vous réservent peut-être un tout nouveau roman savon!

C’est à suivre……