You are currently browsing the monthly archive for mars 2010.

Il y a un bail que je n’avais pas écrit.  Faut croire que l’herpès ne m’inspirait aucun mot de génie ni commentaire intelligent.  Il faut dire que ma vie sentimentale est à son plus haut niveau de calme jamais enregistré à ce jour.  Pour peu et je me mets à bloguer sur les vertus de l’abstinence.  Parce qu’il ne faut pas se le cacher, en tout cas en ce qui me concerne, ce n’est pour ainsi dire, qu’au niveau sentimental que l’herpès affecte.  Alors quand l’amoureux dort, l’herpès aussi!

MAIS LÀ!!  Oui vous avez bien lu:  MAIS LÀ!!!  Ça pourrait changer.  Le vieux moteur amoché qui soignait sa mécanique au creux de mon plexus s’est soudainement mis à cracher et à tousser.  Serait-ce qu’il voudrait enfin redémarrer?  Malgré une mécanique douteuse et vachement amochée, se risquerait-il pour une autre balade?

Rien n’est plus incertain mais si ça se trouve les prochaines semaines vous réservent peut-être un tout nouveau roman savon!

C’est à suivre……

Vingt ans de cohabitation avec un coloc c’est tout un bail, ça forme un caractère et ça vous remplit la valise d’expériences!

Dans l’art de l’annoncer, je suis une pro! Pas question de pâtir le fond de la culotte humide pendant d’interminables rencontres à se demander comment le dire: faut passer à l’attaque le plus rapidement possible!

Messieurs cessez de lire, ce qui suit s’adresse à mesdames : je n’en peux plus de lire vos angoisses et j’ai décidé de devenir votre coatch personnelle!!!

Oui, oui… Je vous offre de bon coeur quelques techniques pour vous assurer une bonne baise (ou du moins un peu de tendresse) à l’heure de vérité!

Bon premièrement il faut pratiquer… Plus on pratique meilleure on devient, ça c’est la base de la technique!!!

Les p’tits, les gros, les laids, les boutonneux, les vieux, les jeunes, les athlétiques, les adonis, les tops modèles! Faut pratiquer avec toute la gamme…..

FAUT JOUER POUR DEVENIR VIRTUOSE !

Apprenez à lire sur le visage de l’autre tous les petits signes qui sont le miroir de sa pensé.  Anticipez ses réactions! Jouez, amusez-vous!!!! Scrutez tous les plis, le coins des lèvres, les yeux, les sourcils, l’angle de la tête, l’étirement du cou… Tout!

Chaque annonce est un jeu….. Que dis-je?…… Un entraînement!!!!….. Oui…… Parce qu’un jour, celui qui sera devant nous sera le bon et LUI….. Faudrait surtout pas le louper!!!!

Et pour jouer ça prend un trophée.  Votre trophée : un large sourire de victoire!

Et pour l’atteindre, bien sûr, il faut utiliser quelques manigances féminines… Peu importe la méthode que vous choisissez dans notre fantastique Herpize Bible suivez ces instructions gagnantes :

À l’heure de la vérité, soyez posée, concise et surtout ne jouez pas de mélodrame.

Faites les yeux doux en marquant plusieurs points s’ils sont parfaitement trempés, tout juste au bord du ruissellement mais attention : s’ils débordent vous minimiserez drastiquement vos chances. Il ne faut surtout pas présenter l’herpès comme une calamité!

Quand vous avez terminé de parler du coloc (s’il vous plait ne vous étendez-vous pas trop sur le sujet, on a autre chose à faire), taisez-vous, prenez une grande respiration, humidifiez les lèvres du bout de la langue, rentrez le ventre et pointez légèrement les seins.

Laissez le silence envahir la pièce. Regardez votre partenaire avec des yeux inquisiteurs, légèrement piteux et attendez…. Ou plutôt observez!

Observez le non verbal…

Lorsque les yeux de monsieur s’écarquillent d’un regard tendre, que ses plis se dérident et qu’un étrange rictus s’affiche sur son visage vous êtes tout près du but  : l’instinct du mâle protecteur est sur le point de faire un bond vertigineux…..

Approchez vous doucement en faisant juste un peu pitié, il vous prendra dans ses bras…

Blottissez votre tête dans son cou, il vous caressera le dos en guise de réconfort…

Et là, saisissez le bon moment……… LE Momentum…!!!

Relevez la doucement tête, frottez votre joue contre la sienne et présentez lui vos lèvres…

C’est là…. Juste làààààà….!!  L’instant précis où l’instinct de sauveur suivi de l’enflure du pantalon prendront le dessus sur toute matière grise.

Soyez vigilante et donnez l’impression de relâcher tout contrôle, laissez l’homme faire le reste en prenant soin de ne plus jamais prononcer le mot herpèèèèèèèze et, parole de votre coatch personnelle, vous passerez une soirée des plus agréable!!!

Ça marche presqu’à tout coup mais faites gaffe car quand monsieur reprendra ses esprits, il est fort possible que l’instinct protecteur soit vite remplacé par un manque de couille qui vous laissera pantoise…

Et là, pour contrer le manque de couille, vingt ans de pratique ne suffisent plus!

Houston, on a un problème!  Un méchant gros problème!  Il en va de la survie de l’espèce.  C’est même pas drôle!  Mais où diable sont les hommes?

Pas pour me vanter mais je suis pas si mal.  J’ai deux amies formidables et célibataires qui m’apportent beaucoup et qui ont tellement à offrir.  Je prends des cours de salsa et j’y rencontre des femmes seules de tous âges, belles, intelligentes, intéressantes, épanouies, sensuelles.  On discute et on en vient à se demander:  Mais où sont les hommes?

Si je me fie aux statistiques, toutes ces femmes n’ont pas l’herpès alors je me dis qu’il doit bien y avoir d’autres raisons à mon célibat et à mon sérieux manque de sexe.

Bien sûr, il y a les bad boys qui flirtent pour le plaisir mais surtout pour se nourrir l’égo.  Ils sont bien charmants mais s’engagent rarement.  Il y a aussi les timides qui ne feront jamais les premiers pas, les narcisiques qui n’ont d’yeux que pour eux mêmes et les pas d’allure… qui n’ont simplement pas d’allure.  Sans compter les hommes mariés qui veulent seulement prendre leur pied et surtout se prouver qu’ils peuvent encore séduire. 

Il y a tous ceux sur les sites de rencontre, me direz vous, qui sont libres et prêts à s’engager.  Je ne suis pas une fan de ces sites mais je les ai quand même explorés un peu, surtout par l’entremise des copines.  Je connais même quelques histoires dignes d’un conte de fée mais en jasant, on découvre vite que Cendrillon a travaillé fort avant de trouver son prince.  Après avoir pris quelques kilos et perdu beaucoup d’argent (car les hommes ne paient plus) à rencontrer des candidats au souper, Cendrillon déplace les entrevues au lunch et passe rapidement au 5 à 7.  Plus court, moins couteux et ça laisse même le temps de rejoindre les copines en soirée, histoire de pas gâcher son samedi soir.  Déjà s’ils ne se rajeunissaient pas de 10 ans et ne se grandissaient pas de 3 pouces, on perdrait moins de temps à prendre des verres avec des nains de 65 ans.  J’ai rien contre les nains ni les hommes de 65 ans mais je fais 5’7 » et j’ai 35 ans.  J’assume qui je suis, faites-en de même!  De toute façon, quand j’arrive avec mes talons et que Papi m’arrive à la poitrine, je me demande quelles sont les chances de survie d’une relation ayant comme base la déception et le mensonge. 

Je suis un peu fru.  Un peu appeurée aussi.  J’ai bien peur de ne plus jamais être en couple.  Ça sonne ridicule mais ça me semble tellement réaliste.  Six ans que je suis seule.  On passe vite de six à dix!  Le pire: j’ai la désagréable illusion que se ne serait pas plus facile sans l’H.  Plus facile de baiser, peut-être, mais pas de trouver.

Vous avez sans doute remarqué que ce texte est strictement d’un point de vu féminin. Normal!   J’imagine que ce n’est pas plus facile pour un homme de rencontrer.  Éclairez-moi chers hommes, manifestez-vous!  Prouvez-nous que vous n’êtes pas une espèce en voie d’extinction.  Expliquez-moi ce qu’une femme doit faire en 2010 pour trouver un copain qui n’a pas peur de s’investir.  Quels sont les meilleurs endroits et moments pour observer L’Homme dans son habitat naturel et entrer en contact avec la-dite espèce?  Ne voyez-vous pas la beauté de toutes ces femmes qui vous entourent?

Nous voulons être courtisées, se sentir désirées, vous accompagner dans les jeux de la séduction et aboutir à du sérieux.  Come on!

P.S.  J’avoue, il y a bien quelques hommes qui ne semblent pas rester indifférents à mes déhanchements mais ils sont souvent dans la pire des catégories: les gentils.

Certains diront que nous sommes trop souvent ensemble,… qu’on se nuit…  D’autres diront qu’on est en symbiose et qu’on devrait peut-être prendre un break, voir d’autres personnes…

C’est vrai que quand on est ensemble, on a pas toujours de la classe, on se laisse un peu aller et parfois, on pourrait faire rougir un trucker tellement on a des corps musicaux.  C’est vrai aussi que quand on est en randonnée, on boit a la même bouteille et il nous arrive de partager une pomme à trois.

Nous sommes aussi coupables d’agir comme des ados attardées et de faire les mouettes quand on rencontre le nouveau chum de l’une d’entre nous  (on le saura!).

Mais il est aussi vrai que je n’ai aucune autre amie avec laquelle je me sente aussi bien, autant moi-même.  Comprise dans mes déboires avec les hommes et Hector.  On a beau se taper sur les nerfs de temps en temps, se chicaner quand on a pris un verre de trop et se répéter à tous les jours au téléphone car on a plus rien de nouveau à se dire quand c’est la troisième fois qu’on se parle mais vous savez quoi?

Je les aime mes amies!  Je les aime quand elles m’écoutent et compatissent.  Je les aime quand elles me répondent à coups de pied au cul et me disent mes vérités, ou du moins leurs perceptions de celles-ci.  Je les aime quand elles me font la morale et qu’on se fait à souper.  Je les aime avec leurs défauts et leurs névroses.  Je les aime quand on passe une fin de semaine un peu poche ensemble parce qu’on a la déprime facile et les SPMs concordants.  Je les aime à faire des projets de voyage ou de rénovation qu’on ne fera jamais, pour la plupart…

Ben oui les filles, je vous aime!  Je ne vous échangerais jamais, même pour tout l’or au monde…  Quoi?  Et pour un chum merveilleux, aimant, bien membré, herpétique, riche, drôle, fidèle, respectueux…?!  Euhhhh!  Y’a le téléphone qui sonne.  C’est une copine MPB.  C’est sûrement important!!!

J’ai hâte qu’on change d’histoire mais mes copines, à part de faire les mouettes peu fréquentables, elles stagnent làààà!!!

Bien voilà! Je vous dis tout! Voilà ce qu’elles font mes amies mouettes:  elles dansent pendant que moi je cours le fromage…

Mais j’les aime mes amies mouettes parce qu’elles sont excellentes pour chasser le chat de gouttière!

😉

P.S.: Pour les curieux celle qui fait des pirouettes c’est Amétys. L’autre, vous l’aurez compris, c’est Nitouchka!

Le fromage… C’est une vraie addiction!

J’adore!

Tout baigne : le chat est heureux et le rat commence à relaxer de sa mésaventure

Le chat me présente quelques membres de sa félignité…

Je suis tellement ravie, que je décide de lui présenter à mon tour des membres de ma ratblesse et l’amène à la rencontre de rates Amétys et Nitouchka qui sont parmi mes amies les plus dignes de la race.

Après une soirée à se bidonner et à rire de nos consœurs les mouettes en les imitant, patates rôties au bec, je n’ai plus de nouvelles du chat qui m’a pourtant laissé d’un baiser…

Non, plus de nouvelle, pas de retour d’appel…. Rien… C’est le vide complet depuis ce jour.

Alors, je comprends que si le chat n’est pas mort, c’est mon chien qui l’est. Et la seule raison valable que j’arrive à trouver c’est qu’au fond il n’est qu’une girouette et que les imitations de mouettes ont dû le froisser!

Que voulez-vous?  Les rates, on aime danser, chanter et puis rire.

Je suis vraiment fâchée… Après m’avoir dit qu’il s’attachait à moi, après avoir demandé à rencontrer mes enfants, il me laisse sans nouvelle !  Ce genre de comportement je ne le comprendrai jamais et inutile de vous dire que si la bête a perdu l’autre jour ses galons, maintenant il a perdu tout mon respect.

Une personne respectable ne fait pas ça à une autre… On ne laisse pas les gens dans l’ignorance et dans le vide…

Et pftttt !!!….. Les chats sont trop compliqués pour moi, je préfère mes amies peu fréquentables…

Parce que mes amies peu fréquentâââââbles, bien elles m’aiment sans condition… Point!

Et cette fois, je ne suis pas triste… Je suis fru, juste fru fru!

Et quand je pense qu’en plus, pendant ce mois de montagnes russes y’a même pas vraiment eu de sexualité et que je bouffe des pilules bleues pour rien, ça me rends encore plus fru…

Bon, j’m’en vais sur its rencontres drette là. J’ai besoin d’échanger avec des gens qui me comprennent.

Qui m’aime me suive… Girouette s’abstenir!

Mon petit bobo…

Le blogue de trois filles bien sympathiques, Amétys, Bobette et Nitouchka, vivant chacune avec un petit coloc dans la culotte!

Première visite?

Tout d'abord bienvenue chez MPB! Afin de vous aider à nous connaître un peu et à en comprendre d’avantage sur notre situation, nous vous invitons à commencer la lecture de notre blogue par l'onglet «Billets choisis». Bonne visite!

Commentaires récents

Fireball sur Nous
Elizabeth sur Questions
Elo sur Questions
Bobette sur Questions
Elizabeth sur Questions
Corail sur Questions
Fireball sur Questions
Bobette sur Questions
Elizabeth sur Questions
Corail sur Questions

Suivez-nous sur Twitter!

Blog Stats

  • 315,037 hits