Messieurs, me prend l’envie aujourd’hui de réaliser un de vos fantasmes.  Calmez-vous et rangez votre gallon de KY et vos Kleenex, je ne vous ferai pas cadeau d’une histoire de trip à trois ou tout autre récit scabreux.  Je vais plutôt vous offrir l’accès à un territoire interdit, une chasse farouchement gardée qui vous est de tout temps interdite. 

Je ne sais vraiment pas ce qui me prends aujourd’hui mais, pour un court moment et un tout petit extrait, je vais vous donner accès au sacro-saint temple de ……… La Conversation Féminine! 

Oui messieurs, on le sait que vous avez tous un jour ou l’autre rêvez d’être un petit oiseau pour venir écouter ce que ça se racontent des filles quand elles sont entre elles.  Vous faites bien parce que c’est sacrément édifiant. 

Les sujets sont variés mais comme nous connaissons vos limites centres d’intérêts, j’ai sélectionné parmi vos préférences.  Vous ne pourrez pas dire que nous n’avons pas à coeur votre plaisir.

Dans l’extrait qui suit, les noms ont été changés afin de préserver l’anonymat des protagonistes.  Les ils, comme les elles. 

INTÉRIEUR.  SOIR.  Le Salon

Mimi, Sissi et Lili discutent bout de gras.  La télévision fonctionne en sourdine.  La bouteille en est à ses dernières gouttes.  Il s’agit peut-être de la deuxième.  Voire même de la troisième.

Lili :  Bla bla bla bla……..

Sissi : Bla bli bli bli…. Ah! Ah! Ah!

Mimi regarde le fond de son verre approcher dangeureusement:   Ça me fait d’ailleurs penser…….. Ça faisait un méchant bail que c’était pas arrivé mais cette semaine j’ai fait une pipe de la mort.    Osti que c’était bon!   Je sais pas vous autres mais dans mon palmarès des actes sexuels, la pipe se situe dans le top trois.  Sérieux, quand t’as le goût et quand elle est reçue avec délectation, une pipe c’est méga turn on.

Sissi:   Mmmmmm!  Ouiii! Ouiiii!  J’en veux!  J’en veux!

Lili:  Moi j’ai développé une technique infaillible pour la pipe. 

Sissi et Mimi:   Raconte.

Lili joignant le geste à l’explication:  J’utilise ma main comme une extension de ma bouche.  Vous voyez, même lorsque ma bouche ne touche plus sa queue, la sensation demeure et l’heureux ne se rend même pas compte de ce qui lui arrive.  Il a l’impression de se faire bouffer par deux grosses lèvres géantes.

Mimi:  Le summum en effet.  J’emploie une technique similaire.  Il faut mettre ben de la salive pour que tout se lie dans un ensemble juteux et chaud.

Lili:  Exact!  Ben de la salive pour que la main glisse comme une grosse paire de lèvres supplémentaires. Succès garanti.  Pis en plus, l’astuce avec cette technique c’est que lorsqu’il vient, tu peux recracher discrètement le sperme dans ta main sans que monsieur n’y voit rien.

Sissi :  Ah ouin?  Mais tu fais quoi avec après?

Lili :  Je le mets dans un Kleenex.

Mimi :  Ah! …… Moi j’avale. 

Lili : J’pas capable.  Y’a rien à faire ça me lève le cœur.

Sissi :  Non non!  Moi aussi j’avale.  C’est ben moins dégueux à part ça.  Quand tu le recraches le goût te reste dans la bouche forever.  C’est ben pire. 

Lili : Ah non!  J’pas capable.

Sissi :  Le truc c’est de t’arranger pour qu’il te vienne loin dans la bouche, pratiquement dans la gorge.  Une p’tite gorgée pis t’as rien senti, rien vu, rien gouté.    Quand tu le recraches ça se ramasse sur tout ce que t’as de papilles gustatives pis on s’entend tu que c’est pas bon!?  Mettons qu’y’en a qui goûte moins que d’autres mais quand même, c’est pas bon!

Lili et Mimi :  Ouais! Ouais! En effet.  Pas la haute gastronomie.

Sissi :  Remarque que ça doit pas être meilleur pour eux-autres….

Mimi :  Non!  J’pas d’accord.  J’dis pas qu’on goûte la tire d’érable mais quand même, on goûte 100 fois meilleur qu’eux.

Sissi :  beeeen…… y’en a qui sont amères chus sure!

Mimi :  Oui c’est vrai que des fois c’est plus tough que d’autre.  Mais avoue que lui faire une pipe quand il vient juste de te pénétrer et que t’étais toute mouillée ça se compare en rien à avaler un load de sperme amer.

Sissi :  Ah oui!  Ça c’est cochon manger une queue qui vient de te ramoner!

Mimi :  Ouiiii!  Surtout lorsque  c’est langoureux et pas trop rapide.

Lili :  Ah oui!  Y’a tu d’quoi de plus plate que de faire une pipe à vitesse grand V.  (mimant la pipe à haute vitesse) Ah Ah Ah Ah Ah!  C’est ben juste si t’as l’impression de la sentir passer dans ta bouche!  Les dents accrochent partout!  Ah s’ti qu’j’hais ça!   Avec Coco c’était d’même!  Ça m’énarvait!

Mimi :  Moi non plus j’aime pas ça.  J’aime ça langoureux.  Jusqu’à  la fin.  D’ailleurs avec Roro cette semaine, c’était de même.  Quand il m’a gémi  « ouiii!  Comme ça » c’était le rythme parfait!  Juste assez lent, juste assez vite.  Le summum de la pipe!

Sissi :  Exactement!  C’est comme pour le cunnilingus!  Y’a tu d’quoi de plus énervant que de se faire manger et là, quand le gars a finalement  le tempo parfait, la langue à la bonne place et que tu lui fais savoir qu’y’est right on the spot……………. y se met à s’énerver pis y te lèche comme si sa vie en dépendait.  Relaxe ciboire!!  J’viens de te dire que c’était ça mon homme!  Pourquoi tu passes en cinquième vitesse?

Mimi :  Ouiiiiiii!  S’ti que c’est vrai!

Sissi :  Non mais c’est quoi l’affaire. Si je te dis  « Oui! Oui! Comme ça!  C’est bon! »  C’est parce que j’aime ce que tu me fais dret là.  C’est bon ça veut pas dire plus vite me semble!  Accèlere pas ciboire!  Tout est à recommencer après.  Retour case départ!

Mimi :  JE SUIS PAREILLE!!!  Autant j’hais donner des pipes bioniques, autant j’hais recevoir des cunni de lapin!  Momo y’était de même quand ça lui tentait pas de baiser.  Il me faisait des cunni express pour se débarasser de moi.  Cibole, oublie ça.  Quand je me fais lécher comme une crème glacée qui fond, ça me turn off ben raide! 

Sissi : Prends ton temps chéri!  De toute façon,  une fois que je suis venue, c’est pas une raison pour arrêter.  Je vais revenir encore!

Mimi :  ah ouin?  Chanceuse!  Arrives-tu à éja……..

Lili pointant la télé :  Check c’est chose là!

Sissi :  Ah oui!  C’est quoi son nom déjà?

Mimi :  Ouiiii!  Le gars qui bla bla bla

Lili :  Bli bli bli

Sissi :  Ah! Ah! Ah!  Blo blo blo……………

 Ainsi va la vie et ses petits moments impromptus.  Messieurs ne me remerciez pas pour cet extrait du monde interdit.  Ne faites que parfaire votre technique du cunnilingus et on vous en sera éternellement reconnaissantes!  À bon entendeur………